Accueil > Actualités > Timothy Loubineaud : « Un sport rempli de valeurs humaines »

Timothy Loubineaud : « Un sport rempli de valeurs humaines »

Nous avons pris des nouvelles de notre patineur de vitesse Timothy Loubineaud.

TL

« Qu’est-ce qui vous a amené à passer du roller au patinage de vitesse ?

J’ai effectivement commencé par le roller avant de me diriger sur la glace. J’ai toujours été un grand passionné de ce sport et encore plus parce qu’il fait partie des sports à patins. J’ai un grand respect pour les valeurs qu’incarne l’olympisme, il était donc nécessaire pour moi d’avoir les motivations et les convictions pour pouvoir me lancer dans un projet de patinage de vitesse. J’ai toujours pris mes propres décisions et j’ai tout simplement attendu d’être assez mature et autonome pour pouvoir m’expatrier dans nos pays voisins afin de pratiquer cette discipline (et pour cause, nous n’avons pas encore de piste dédiée à ce sport en France).

Ce qui m’a poussé à me lancer sur cette voie-là, d’autre part, c’est que ce sont des courses individuelles contre le temps, et c’est un effort que j’affectionne tout particulièrement. Cela sollicite aussi bien physique que mental, ce que j’adore. Ça correspond plutôt bien à ma personnalité. Pour autant, je continue mon double projet, qui consiste à performer autant sur les rollers que sur la glace !

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre quotidien ?

Pendant les saisons printanière et estivale, je suis sur le lieu de résidence de mon enfance, Gujan-Mestras, qui est situé près du Bassin d’Arcachon.

Et sur les saisons automnale et hivernale, je réside en Allemagne et plus particulièrement dans la ville d’Inzell (en Bavière).

Une journée-type, ça comprend un entraînement biquotidien, avec des exercices qui varient, beaucoup de roller, de vélo, de course à pied, de renforcement musculaire. Ces exercices cibleront différents aspects physiques nécessaires à ma performance mais aussi pour concurrencer mes adversaires. Ils sont à base d’exercices de vitesse pure, d’endurance et d’intervalles courts ou longs.

Tout dépend de la journée et également de la période dans laquelle je me situe par rapport aux prochaines échéances.

Entre deux séances, je me prépare toujours pour l’entraînement d’après, ce qui consiste la plupart du temps à vérifier que les roulements sont en bon état, que les vis sont bien vissées, que mon vélo n’a pas de problème mécanique, que mon matériel est propre et que tout est en place pour être dans les meilleures conditions.

Pendant les saisons automnale et hivernale, les journées se ressemblent plus ou moins. La seule différence, c’est le troc de mes rollers pour mes patins de vitesse sur glace. Les soucis mécaniques ou matériels résident dans la vérification de mes lames pour pouvoir glisser et appuyer dans la glace dans des conditions optimales.

Le patinage de vitesse est un sport qui demande beaucoup de patience dans la préparation de son matériel et une nécessité de l’entretenir avec beaucoup de rigueur. On pourrait dire que chaque patineur a une petite âme de mécano en lui !

Ensuite, mes soirées sont consacrées, bien souvent, à de la détente avec un peu d’étirements pour ne pas finir raide comme un bout de bois et aussi un peu de gaming quand la fatigue n’est pas trop envahissante.

Vous avez battu le record de France du 10 000 m en février lors d’un championnat du monde. Quel est votre objectif à court terme et pour les JO 2022 ?

Il est clair qu’à court terme, je veux prendre le record de France sur le 5 000 m. Mais au-delà de ce type de performance, je veux être médaillé sur des championnats internationaux et des coupes du monde.
Mon objectif pour 2022 n’est pas bien loin des patineurs actuellement dans ce sport. Je veux la médaille d’or.

Ce sont mes objectifs, qu’ils soient réalisables ou non restera mon problème. Je m’entraîne juste pour être au meilleur de ma forme et le plus compétitif possible. Je fais en sorte de n’avoir aucun regret. Et c’est ce qui m’importe le plus.

Que diriez-vous à un patineur qui veut se mettre au patinage de vitesse ?

C’est un sport magnifique et rempli de valeurs humaines. C’est un sport complet qui requiert des qualités physiques et mentales mais aussi de "mécanique". C’est pour moi un sport où chaque entraînement avec les patins aux pieds vous donnera un sentiment d’accomplissement de soi incroyable. Les rencontres sur les lieux d’entraînement ainsi que sur les compétitions vous rempliront de souvenirs et vous donneront un recul magique sur la vie.

Chaque jour qui passera, vous découvrirez une passion qui ne cessera de grandir.
Il y en a pour tout le monde et à tous les niveaux (tout le monde y trouve sa place du fait que les courses soient individuelles).

Et pour finir, je n’ai jamais pratiqué un autre sport qui puisse me donner autant de frissons, qui me fasse vivre de telles ambiances et qui demande autant de vitesse et d’agilité. C’est un sport où l’adrénaline se mélange à la fougue du sport. Pour moi, c’est une belle recette que j’invite à déguster ! »