Accueil > Actualités > Sébastien Lepape : « Incroyablement fun et excitant »

Sébastien Lepape : « Incroyablement fun et excitant »

Nous avons posé quelques questions à Sébastien Lepape (29 ans), notre spécialiste de short-track.

Sébastien Lepape

Comment avez-vous découvert le short-track ?

J’ai commencé le short-track tout à fait par hasard, en 2002, à l’âge de 11 ans. J’avais, à l’époque, un copain qui en faisait et qui m’avait invité à venir le voir et à essayer en prétendant que c’était un chouette sport. Je n’arrive toujours pas à savoir s’il avait raison ou si c’était une arnaque (rires) !

Avez-vous essayé d’autres disciplines des sports de glace avant de choisir le short-track ?

Je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer d’autres disciplines des sports de glace avant le short-track. Il est très difficile de faire une descente de bob en Normandie et je crois que ma grâce légendaire aurait terni l’image de la danse ou de l’artistique (sourire).

Comment pourriez-vous décrire votre discipline ?

Je dirais que le short-track est un sport ingrat, qui fait mal aux jambes et qui implique beaucoup trop de souffrance pour obtenir un minimum d’amélioration. Malheureusement, je crois que c’est plutôt la définition du sport de haut niveau en général. Plus sérieusement, c’est un sport incroyablement fun et excitant. On fait ce que tout le monde fait depuis la nuit des temps et depuis tout petit : faire la course et vouloir gagner.

Pouvez-vous nous dire un mot sur votre début de saison, marqué par la Covid ?

Le début de saison aura été des plus plats. Peu de compétitions et moi, je m’entraîne pour courir. Tourner en rond à la maison sans me confronter aux autres n’est pas l’objectif de ma vie !

Quels sont vos objectifs cette saison ?

L’objectif de la saison sera de ne pas revenir des Championnats d’Europe les mains vides (ils ont eu lieu à Gdansk, en Pologne, du 22 au 24 janvier).