Accueil > Actualités > Pierre Thauron : « Une image positive aujourd’hui »

Pierre Thauron : « Une image positive aujourd’hui »

Pierre Thauron, Président sortant, revient sur ses deux dernières années à la tête du Club des Français Volants de Paris.

Pierre Thauron Nos acteurs

Depuis quand êtes-vous à la tête du club ?

Les affaires de violences sexuelles ont éclaté en janvier 2020 grâce au témoignage de Sarah Abitbol. Je me suis retrouvé à la tête du club juste après.

Comment s’est passée votre prise de fonctions ?

C’était très compliqué. On n’avait pas d’informations puisque tout le monde, ou presque, était parti. Il a fallu être très vigilant sur ce qui se disait et ce qui devait être fait.

Qu’avez-vous fait justement ?

Nathalie Péchalat nous a mis en relation avec l’association Colosse aux pieds d’argile, qui a pour missions la sensibilisation et la formation aux risques de violences sexuelles, de bizutage et de harcèlement en milieu sportif ainsi que l’accompagnement des victimes. On a eu une présentation à laquelle étaient conviés tous les adhérents et leurs parents, mais aussi deux sessions de formation auprès des jeunes, une par l’association et une déclenchée par la Ville de Paris. J’ai donc eu cette double formation.

On a complètement réorganisé le club avec des têtes nouvelles, des process nouveaux. J’ai notamment embauché des jeunes en contrat de qualification pour nous aider, ils nous ont apporté énormément d’oxygène. On a aussi beaucoup travaillé sur la communication pour améliorer notre image auprès des adhérents et du grand public. Aujourd’hui, elle est positive.

J’ai créé une Commission Ethique, avec une personne adaptée à cette mission ; on a travaillé avec la FFSG, la Ville de Paris et Colosse eux pieds d’argile.

Nous avons organisé des actions caritatives telles qu’un match de hockey dont la recette a été donnée à la maison des femmes de Paris, un espace d’initiatives et de solidarités féministes. Nous avons changé nos statuts, comme la Fédération d’ailleurs, et on a déclenché de nouvelles élections pour que l’organe exécutif soit mandaté par les adhérents récents.

Comment se porte le club aujourd’hui ?

Toutes les mesures que nous avons prises font que nous sommes désormais, sans doute, l’un des clubs les mieux armés face à tout type d’agression (verbale, physique, liée à la couleur de peau, etc.).
Le club tourne bien avec plus de 800 adhérents répartis sur deux sections, patinage artistique (500) et hockey sur glace (300). C’est une grosse machine que je viens de laisser aux mains de Christophe Carrez, qui a toutes les compétences nécessaires ; de mon côté, je vais m’occuper d’un projet familial mais aussi de ma santé (problème de réaction suite à la vaccination Covid).
Je souhaite de tout cœur que le club poursuive son évolution positive au travers de l’énergie et la passion de la nouvelle équipe dirigeante. Et je n’ai aucun doute là-dessus.