Accueil > Actualités > Olivier Genest : « Un coup de foudre »

Olivier Genest : « Un coup de foudre »

Rencontre avec Olivier Genest, producteur exécutif de "Holiday On Ice" France, nouveau partenaire de la FFSG.

Olivier Genest photo

Pouvez-vous nous donner les grandes dates de "Holiday On Ice" ?

"Holiday On Ice" a été créé le 25 décembre 1942 aux Etats-Unis, dans l’Ohio, pendant les vacances de Noël. D’où son nom ! Le spectacle est joué pour la première fois en France en 1950 à Paris, au Palais des Sports. En 1988, il entre au Guinness des Records comme le "spectacle le plus populaire de tous les temps" avec plus de 250 millions de spectateurs. L’année prochaine, il soufflera ses 80 bougies. A ma connaissance, aucun spectacle vivant n’a eu une telle longévité. Le succès tient sans doute à cette alchimie délicate entre modernité et tradition.

Pouvez-vous nous parler de la prochaine tournée ?

Le spectacle s’appelle "Supernova". Il a été joué à Paris, Orléans et Clermont-Ferrand en 2020. Nous reprenons la tournée là où nous l’avions arrêtée pour cause de Covid et jouerons du 4 février au 24 avril 2022 dans 23 villes, pour 90 dates. C’est Sarah Abitbol qui sera la vedette de cette nouvelle édition avec un numéro totalement inédit, qu’elle a créé. J’ai vu les premières répétitions, ça va être magnifique !

Comment avez-vous connu les sports de glace ?

Quand j’étais petit garçon, mes parents m’emmenaient voir "Holiday On Ice" au Palais des Sports de Besançon, dont je suis originaire. C’était à l’époque le seul "grand spectacle" qui tournait partout en France. J’étais fasciné par les costumes qui brillaient de mille feux, les jeux de lumières incroyables, et du haut de mes dix ans, je crois que je mesurais la difficulté de ce sport, le talent et le courage qu’il faut pour devenir un grand patineur. Je fais partie de la génération qui a vu gagner Surya Bonaly, Philippe Candeloro, Sarah Abitbol/Stéphane Bernadis, Marina Anissina/Gwendal Peizerat... Je regardais leurs exploits à la télévision et ils me captivaient tous, avec cette rage de vaincre qu’ont les grands champions.

Pouvez-vous nous dire un mot sur votre parcours dans les sports de glace ?

En l’an 2000, je travaillais avec Sylvain Mustaki pour une société de production de spectacles, C2B. Un jour, on nous a proposé de reprendre "Holiday On Ice" en France. Pour nous, c’était le "grand écart". Nous sommes allés voir le spectacle en répétition à Amsterdam et ç’a été le "coup de foudre". Le show était impressionnant de modernité, il faisait appel aux toutes dernières innovations en matière de technologie avec des projections, des lasers et des décors gigantesques. La qualité de patinage était elle aussi excellente. Et cerise sur le gâteau, il y avait un orchestre live sur la glace ! Aujourd’hui, Sylvain et moi avons changé de société mais nous travaillons toujours avec "Holiday On Ice" et nous en sommes très fiers et très contents.

Pouvez-vous nous parler du partenariat entre "Holiday On Ice" et la Fédération Française des Sports de Glace ? Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est une grande première ! Nathalie Péchalat nous a ouvert la porte et nous ne la remercierons jamais assez. Elle a su percevoir, avec une grande acuité, qu’il existait de nombreuses passerelles entre ces deux univers que sont le monde des compétiteurs et celui des artistes, et que l’un sert l’autre. Tous les enfants qui débutent le patinage ne deviendront pas de grands champions, mais beaucoup ont un excellent niveau et ne demandent qu’à poursuivre leur passion ailleurs. En cela, le spectacle sur glace - et "Holiday On Ice" en particulier - est un formidable débouché.

Pour nombre d’enfants, le spectacle sur glace - et a fortiori "Holiday On Ice" - est une porte d’entrée vers les patinoires et les clubs de la FFSG. Je suis convaincu que nos jeunes spectateurs, après avoir assisté à une représentation, n’ont qu’une envie, c’est d’essayer de faire la même chose que nos artistes, toutes proportions gardées bien sûr, dans la patinoire de leur ville. Tout le monde y gagne.

Grâce à ce partenariat, les jeunes pousses des clubs locaux pourront venir patiner sur la glace de "Holiday On Ice" pendant le spectacle. J’ai hâte de voir le regard de tous ces gamins lorsqu’ils seront applaudis par nos spectateurs.

(Photo : Olivier Brajon/Patinage Magazine)