Accueil > Actualités > Margot Boch : « Des sensations uniques »

Margot Boch : « Des sensations uniques »

Comment a-t-elle découvert le bobsleigh ? A-t-elle essayé d’autres disciplines des sports de glace ? Quels sont ses objectifs ? Margot Boch (21 ans) nous répond.

Margot Boch photo Nos acteurs

Comment avez-vous découvert le bobsleigh ? Et quand avez-vous commencé ?
J’ai découvert le bobsleigh à travers mon papa. Il est pilote et j’ai été amenée plusieurs fois à aller le voir à la piste de La Plagne, en entraînement. C’est comme ça que j’ai décidé, moi aussi, de me lancer dans ce sport.
J’ai réellement commencé en 2018.

Avez-vous essayé d’autres disciplines des sports de glace avant de choisir le bobsleigh ?
Pendant quatre ans, j’ai pratiqué la luge, à haut niveau aussi. J’ai dû débuter par cette discipline car j’étais encore trop jeune, en 2014, pour piloter. Mais j’ai toujours eu dans un coin de ma tête l’envie d’être pilote de bob.

Pratiquez-vous toujours une ou plusieurs disciplines des sports de glace pour le plaisir ?
A ce jour, je ne pratique que le bob mais je garde de bons souvenirs de mes années en luge. En revanche, étant de La Plagne, il m’arrive, en fin de saison, de chausser mes skis pour profiter d’un autre type de glisse.

Comment pourriez-vous décrire votre discipline ?
C’est une discipline exigeante qui requiert beaucoup de travail sur les plans physique, mental et matériel. En bob, on a beaucoup de sensations (de vitesse par exemple), de la pression, beaucoup d’adrénaline également. Je pense que pour comprendre, il faut vraiment essayer, car ce sont des sensations uniques.

Pouvez-vous nous dire un mot sur votre début de saison ?
Cette saison est vraiment particulière en raison de la crise sanitaire. Mais par chance, par rapport à certains sports, on a des courses. Avec Carla (Sénéchal, la pousseuse), nous avons réalisé une première partie de saison très prometteuse, riche en expérience. Nous avons terminé à deux reprises dans le Top 6 et une fois dans le Top 8. Malgré un petit problème physique qui m’a forcée à déclarer forfait sur une course, je suis très contente de ce que nous avons pu produire. Mais il reste encore beaucoup de travail pour atteindre les meilleures et nous en avons conscience.

Aux Championnats d’Europe de Winterberg (Allemagne), nous avons pris la 6e place. C’était vraiment incroyable et inattendu même si le feeling sur cette piste a toujours été très bon.

Associée à Madison Stringer cette fois, j’ai été sacrée championne du monde moins de 23 ans à Saint-Moritz (Suisse) ! C’était le premier titre mondial pour le bob féminin ! Enfin, pour nos premiers Championnats du Monde seniors avec Carla, nous avons signé un Top 15.

Quels sont vos objectifs cette saison ? Sur le plus long terme ?
Cette saison, j’ai comme objectif principal d’engranger un maximum d’expérience. A moyen terme, je vise une qualification pour les Jeux Olympiques de 2022 et sur le long terme, je souhaite aller chercher une médaille à ceux de 2026.

(Crédit photo : David Malacrida)