Accueil > Actualités > Lettre ouverte de Nathalie Péchalat

Lettre ouverte de Nathalie Péchalat

NP

Chers dirigeants, chers encadrants, chers pratiquants,

Depuis le début de cette pandémie mondiale et des conditions exceptionnelles qui ont été instaurées et que nous subissons, la Fédération Française des Sports de Glace a tout mis en œuvre pour partager avec les présidents de clubs les recommandations et décisions du gouvernement. Nous sommes également, depuis le début de ce deuxième confinement, à la disposition des clubs pour apporter des réponses à toutes vos interrogations et demandes spécifiques. Nous continuerons ainsi tant que la crise durera.

Cette situation a et aura des conséquences considérables dans tous les secteurs. Le monde du sport n’est pas épargné et la survie des associations sportives comme des disciplines est en jeu. Je comprends votre incompréhension, votre désarroi, votre sentiment d’injustice et même parfois votre colère. Je les partage.

Je comprends votre frustration et la tentation, pour certains d’entre vous, de contourner, coûte que coûte, les consignes gouvernementales. Il n’en demeure pas moins que nous devons rester dans la légalité et respecter les consignes sanitaires nationales. Agir autrement serait irresponsable. Il est primordial de rester solidaires, de ne pas prendre d’initiatives personnelles afin de participer à l’effort collectif. De cette unité dépendra notre sortie de crise.

Je tiens également à mettre l’accent sur le point positif de ce confinement assoupli. Nous devons nous réjouir que nos sportifs de haut niveau inscrits sur les listes puissent continuer à pratiquer. C’est essentiel en cette période complexe et incertaine, où beaucoup d’événements se voient annulés à 15 mois des Jeux Olympiques.
Je réitère cependant mon soutien à tous les pratiquants, loisirs ou compétition, qui ne peuvent plus s’adonner à leur passion  : je vous souhaite de retrouver dès que possible le chemin de la glace.

Les clubs sont la base de notre pyramide fédérale, ils sont fondamentaux. C’est pourquoi la FFSG œuvre avec les autres fédérations – via le CNOSF et en lien avec la Direction des Sports et le Ministère des Sports - pour tenter de sauver la pratique sportive fédérée. Dans un courrier adressé au Président de la République, signé par 95 fédérations, dont la nôtre, nous décrivons la détresse du sport amateur et tirons le signal d’alarme. Plus que jamais, nous avons besoin du soutien du gouvernement. Nous ne nous arrêterons pas là !

Nous devons travailler ensemble afin que vous retrouviez confiance et que de nouveaux licenciés prennent le chemin de nos clubs, nos patinoires et nos pistes de glace.

Plus que jamais, j’en appelle à la responsabilité morale de tous. Le sport, j’en suis convaincue, est nécessaire au bon fonctionnement de notre société. C’est le message que je porte dans les médias et auprès du mouvement sportif actuellement.

Soyez assurés, chers dirigeants, chers encadrants, chers pratiquants, de notre indéfectible soutien.

Bien à vous,

Nathalie PECHALAT