Accueil > Actualités > Jean-François Louis : « On rouvre bientôt ! »

Jean-François Louis : « On rouvre bientôt ! »

Fermée depuis juillet 2016, la patinoire de La Garde (seule patinoire du Var), qui abrite le Silver Skates patinage artistique, doit rouvrir prochainement. L’occasion de faire un point avec le Président du club, Jean-François Louis.

Jean François Louis Nos acteurs

Que s’est-il passé le 16 juillet 2016 ?

Ce jour-là, un arrêté municipal pour menace d’effondrement de la toiture suite à un contrôle de sécurité nous a contraints à fermer notre patinoire de La Garde. On avait débuté un stage, qui a été annulé. La patinoire a été déglacée. En quinze jours, il n’y avait plus rien. La douche froide.
Au mois de septembre, on nous a dit que ça resterait fermé deux ans et demi. Certains bruits ont alors couru sur une possible fermeture… Finalement, les travaux ont commencé la troisième année. On a pris notre mal en patience et tenté d’innover.

Qu’avez-vous mis en place ?

On a conservé le groupe compétition, tout le reste a disparu. Mais le club est resté en vie. Les compétiteurs sont allés s’entraîner à Marseille (à 73 kilomètres). On a mis en place le roller in line artistique dans un gymnase. Les enfants sont revenus. Puis le Covid est arrivé. On a continué tant bien que mal à développer cette nouvelle discipline, avec une quarantaine de gamins (contre 180 adhérents en temps normal). C’est toujours mieux que de fermer. Et la bonne nouvelle, c’est que l’on rouvre bientôt ! Une réouverture rendue possible, aussi, grâce à l’engagement de Jean-Louis Masson, le maire de La Garde, et Jean-Eric Lodevic, Président du syndicat intercommunal de la patinoire et élu aux sports.

Comment avez-vous connu le milieu des sports de glace ?

Mon fils, à l’époque des Jeux Olympiques d’Albertville, en 1992, a vu du patinage à la télévision et a dit « j’aimerais essayer ». Nous lui avons fait faire un cours et ça lui a plu. Sa sœur s’y est mise aussi. Et nous, les parents, on a suivi.
Quand le Président du club est parti à la retraite, il nous a proposé, à ma femme Elizabeth et moi, de prendre le relais. C’était en septembre 2007 et ça s’est fait comme ça. On ne s’y connaissait pas du tout en patinage.

Quels sont vos objectifs pour le club ?

De la jeunesse, des inscriptions, relancer le groupe compétition. Ça va bien nous prendre deux ans. Un de nos objectifs, c’est aussi de recevoir les Masters en 2022. La patinoire a des qualités, faisons-le savoir !