Accueil > Actualités > Brian Joubert : « Devenir un grand entraîneur »

Brian Joubert : « Devenir un grand entraîneur »

Nous avons pris des nouvelles de Brian Joubert, champion du monde de patinage artistique en 2007 devenu entraîneur.

Brian Joubert

Comment se passe votre nouvelle vie d’entraîneur ?

Ma vie d’entraîneur se passe très bien. C’est un métier très difficile mais passionnant. J’aime entraîner tous les niveaux : les petits, les grands, que ce soit en loisir ou en compétition. Mais que c’est stressant ! Bien plus que lorsque j’étais athlète.

J’ai toujours voulu être entraîneur. A 10 ans, je disais à mes parents : "je veux être champion et ensuite, entraîneur".

Comment s’est passée la transition entre votre fin de carrière et ce nouveau rôle ?

La fin de ma carrière s’est plutôt bien passée. Je m’y étais préparé deux ans en amont. Mais passer d’une vie d’athlète de haut niveau à une vie normale impose une certaine adaptation et quelques questions. Il fallait que je garde des objectifs. Heureusement, l’arrêt n’a pas été brutal : j’ai fait des galas dans le monde entier, j’ai participé à "Danse avec les stars", "Holiday on Ice", etc. Un après-carrière bien orchestré, bien rempli, pour éviter le vide.
Cela m’a permis de garder le contact avec le public, de conserver un stress amoindri mais présent quand même. Il m’a ensuite été facile de tourner la page et de me concentrer sur mon avenir, celui d’entraîneur.

En octobre dernier, vous avez présenté le gala des Masters, à Villard-de-Lans. Est-ce un exercice qui vous plaît ?

Je ne suis pas très à l’aise derrière un micro mais j’ai aimé cette expérience. Mettre en valeur les athlètes et promouvoir ma fédération me plaît beaucoup.

Parlez-nous de Léa Serna, que vous entraînez...

Léa est à la fois une personne et une patineuse formidable. Elle a tout pour réussir et peut faire partie du Top 5 européen malgré une rude concurrence. Elle doit juste savoir gérer ses émotions à l’entraînement, ce qui lui permettra d’être encore plus efficace.

Quels sont vos autres projets ?

Mon seul projet, pour le moment, c’est de devenir un grand entraîneur. Mais je suis conscient que cela va prendre beaucoup de temps.

(Photo Patinage Magazine)